Séminaire 2022

- 20 avril 2022 -

 

Programme du séminaire

Samedi 11 juin

9 h – Ouverture du Séminaire par Sébastien Planchenault, président de l’APMEP

9 h 30 – Conférence de :

    • Alice Gomez, Université Lyon 1, Inspé, Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, UMR 5292, Équipe EDUWELL,
    • et Joris Mithalal, Université Lyon 1, Inspé, Laboratoire Sciences, Société, Historicité, Éducation et Pratiques (S2HEP, UR 4148)

Géométrie et dyspraxie : penser l’inclusion à la lumière des sciences cognitives, de la didactique, et des EIAH

Le Trouble du Développement de la Coordination motrice, ou Dyspraxie, engendre de nombreuses difficultés pour l’apprentissage de la géométrie : manipulation des instruments, tracés, repérage dans l’espace de la feuille, identification des objets géométriques, planification... Les obstacles nombreux handicapent des apprentissages dont ces élèves sont pourtant capables.

La conception de parcours d’enseignement adaptés est quant à elle une gageure à plus d’un titre : adaptation des environnements et tâches aux contraintes propres au trouble — qu’il convient d’identifier avec précision — ; maintien d’une exigence didactique et respect des attendus de fin de cycle ; compatibilité avec un enseignement en classe ordinaire ; limitation du surcroît de travail pour les enseignant.e.s ; coordination de l’action des élèves, enseignant.e.s, ergothérapeutes et familles...

Nous présenterons comment un regard croisé entre sciences cognitives et didactique des mathématiques permet d’identifier finement ces difficultés et d’envisager des propositions pour une inclusion efficace de ces élèves en classe ordinaire. Nous détaillerons l’importance de l’appui sur un logiciel de géométrie dynamique (Cabri), des nombreuses adaptations envisagées avec son éditeur, et de la construction de tâches ad hoc, pour envisager des parcours d’apprentissage adaptés et compatibles avec la classe. L’ensemble de ce travail fait l’objet d’un projet en cours dont nous donnerons les grandes lignes.

Les travaux proposés ici s’appuient sur le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, du laboratoire S2HEP, et sur un partenariat avec la société Cabrilog.

11 h – Fonctionnement de l’APMEP

12 h 30 - Repas (sur place)

14 h - Ateliers en parallèle

  • 14 h - Première session
  • 14 h 45 - Pause
  • 15 h - Deuxième session
  • 15 h 45 - Pause

Description des ateliers :

- Sign’Maths : rendre les mathématiques accessibles en langue des signes
Roméo Hatchi, Docteur en mathématiques, professeur agrégé, Enseignant de mathématiques en LSF du secondaire PARIS, est membre du groupe de recherche Sign’Maths. Il nous proposera un atelier interactif autour de l’enseignement des mathématiques en langue des signes. Lien vers le site Sign’Maths

- Les mathématiques enseignées à des élèves déficients visuels.
Julien Say est professeur de mathématiques à la Cité scolaire René Pellet de Villeurbanne qui est un Établissement Régional d’Enseignement Adapté à la Déficience Visuelle (EREA-DV).

- Les outils du cartable fantastique : compensation et adaptation en classe
Valérie Grembi est directrice et coordinatrice pédagogique de l’association Cartable Fantastique. Elle nous proposera un atelier sur les moyens de concevoir des adaptations pertinentes de ses supports classe à l’aide des outils du Cartable Fantastique. Lien vers le site Cartable Fantastique

16 h – Réunion des présidentes et présidents des Régionales de l’APMEP ou de leurs représentant(e)s animée par Sébastien Planchenault

17 h - Temps d’échange pour les régionales organisatrices des Journées Nationales

 

*****************

 

Dimanche 12 juin

9 h - Comptes rendus et échanges autour des réunions de la veille

10 h - Conférence de Marie-Line Gardes, Haute École Pédagogique du Canton de Vaud, Lausanne, Suisse

Que cache la dyscalculie ?
Comment distinguer difficultés et trouble d’apprentissage en mathématiques ? Existe-t-il des difficultés spécifiques à la dyscalculie ? Connait-on les causes de ce trouble ? Quelles pistes pour aider les élèves présentant une dyscalculie ? Je propose de discuter de ces questions à la lumière des recherches en sciences cognitives et en éducation.

11 h 45 - Candidature(s) pour la présidence de l’APMEP en 2022-2023

12 h - Clôture du Séminaire

Repas possible sur place

C’était