Comment le jeu mathématique opère-t-il sur les apprentissages et quelle place peut-il occuper dans ceux-ci

Didier Faradji : atelier D28 L29

Olivier Mimeau

PDF - 219.4 ko
atelier D28 L29

Durant cette première séance, nous examinerons comment la pratique du Magix 34 en classe favorise la construction des savoirs mathématiques en entraînant le joueur à l’abstraction, en l’initiant au raisonnement déductif ou en l’amenant pour les besoins du jeu à globaliser certains mécanismes opératoires. Nous verrons ainsi, comment ces pratiques débouchent directement sur l’expression de la pensée et la construction du langage argumentatif dès lors que l’on place les élèves en situation collaborative. L’objectif est de démontrer comment le jeu matérialise le concept mathématique et permet à l’enfant d’y accéder naturellement sans passer par le canal de la théorie. Après avoir joué, il nous sera possible d’échanger sur la valeur qu’il est possible d’attacher aux compétences mathématiques que ce jeu permet de transférer et sur le rôle plus spécifique qu’on peut lui faire jouer dans les classes d’accueil d’élèves non francophones ou en difficultés.