Commissions collège et premier degré du 12 septembre 2020 en synchrone

Sophie ROUBIN

- 30 septembre 2020 -

Commissions école et collège

Samedi 12 septembre 2020

Membres présents :

La réunion s’est organisée en visioconférence, plus d’une vingtaine de collègues enseignant en premier degré et collège étaient présents.

Ordre du jour :

  • Matin de 9h30 à 11h30 pour inventer la partie cycle 1 à 4 d’un évènement digitalisé "En attendant Bourges" qui prendra la place dans nos calendriers des Journées Nationales de Bourges annulées cette année ;
  • Après-midi de 14h30 à 17h30 pour faire le point des chantiers à mener cette année pour notre commission.

I) Inventer la partie Cycle 1 à 4 de "En attendant Bourges"

Les différentes informations que nous avons :

  • Le site : https://jn2020.apmep.fr/
  • Organisation proposée par le bureau : En raison de la situation sanitaire, il a été décidé de reporter à l’année prochaine les JN de Bourges et d’organiser un évènement à distance pour l’ensemble des adhérents. Il a été choisi par le comité l’organisation suivante :
    • Dimanche Enseignement supérieur - Lycée ;
    • Lundi Ecole - College ;
    • Mardi college - Lycée.

Lors de chaque journée nous souhaitons organiser des questions d’actualité en lien avec ce découpage. Il faudrait questionner les membres de chaque commission sur les thématiques, les questions et les invités pour ces temps de questions d’actualités.

Une présentation générale de chacune des commissions et du travail sera mis sur le site consacré à cet évènement.

Format des JN2020 :

Les journées “En attendant Bourges” seront organisées avec le même format que le Salon du Jeu et de la Culture Mathématiques (pour se faire une idée http://salon-math.fr/deMATHerialisation).

Les ateliers s’organiseront en parallèle sur des plateformes de type Collaborate (BBB).

Réflexion sur les journées du lundi (école-collège)

et mardi (collège-lycée) :

Lundi 19 octobre : école/collège

Nous décidons d’utiliser notre créneau des questions d’actualité le lundi 19/10 sous forme d’un échange autour de l’enseignement des mathématiques et des collectifs en temps de pandémie.

Nous pensons à Luc Trouche pour son travail de recherche autour des collectifs d’enseignants (France, Chine...), sur une période longue avant mars. Puis sur le temps de pandémie, qu’est ce qui s’est amplifié, qu’est ce qui a changé ? quelles ressources sont utiles ?

Richard Cabassut tiendra le rôle de facilitateur des échanges (il a mené à une étude sur les MOOC et surtout fait partie de notre commission).

Nous avions envisagé un dialogue avec Stéphane Bonnérie qui vient de sortir un livre "L’éducation au temps du coronavirus". Il n’est malheureusement pas disponible.

Organisation prévue le lundi 19/10 de 14h à 15h

Demander une vidéo en amont des rencontres, la mettre à disposition sur le site.

  • à 14h : diffuser en synchrone la vidéo
  • prendre les questions dans la discussion publique
  • Richard échange avec Luc et relaie les questions du chat

Mardi 20 octobre : collège/lycée

Nous laissons l’organisation du mardi et particulièrement du temps de questions d’actualités aux commissions Lycée, dont l’actualité est plus “brûlante” que la notre et qui souhaitent échanger avec l’inspection générale. Nous partageons des idées d’atelier et nous partageons les intervenants à contacter

  • Pour toutes les demandes d’ateliers, il faudrait un petit résumé que l’on mettrait sur le site des journées. Il faut préparer une fiche à remplir, une lettre type
  • On pourrait regrouper les ateliers par thème.
  • Il faudra bien mettre les ressources associées à chaque atelier sur les pages respectives de ceux-ci.
  • Il faut prévoir une ressource qui répertorie les ressources de l’APMEP en lien avec les ateliers
  • Qui participe ?

Organiser la table ronde avec les vidéos à filmer et les questions à poser : Agnès , Sophie, Isabelle (à partir du 1er Octobre), Thierry, Bruno, Virginie, Richard

II) Point des chantiers à mener cette année pour notre commission.

La rentrée 2020 :

Nous rappelons la mise à jour sur le site du mur “Curriculum du Cycle 1 au Cycle 4” avec les divers documents publiés sur Eduscol depuis juin (nouveau programme au 1/09/20, protocole sanitaire, plan de continuité pédagogique, priorités pédagogiques et tests de positionnement…).

Nous partageons les informations sur la gestion du retour des élèves dans les classes avec le protocole sanitaire. Les élèves ont travaillé différemment depuis mars et le début du confinement, il ont du mal à retrouver la forme scolaire classique. L’hétérogénéité des élèves dans les classes nous semble plus importante que les autres années. De plus les classes sont toutes très chargées avec un effectif de 29/30 élèves sur tous les niveaux.

Avec les masques et le protocole sanitaire, qui empêchent les liens sociaux, nous craignons qu’un retour à un enseignement plus descendant s’installe dans les classes. Certains établissements interdisent le travail de groupe par exemple.

Beaucoup d’évaluation en ce début d’année, de nombreux établissements ont utilisé les pistes données par le ministère en termes d’évaluation diagnostique pour tester les élèves, en primaire, les tests de positionnement avaient été parfois proposés lors du retour en classe en mai. A cela s’ajoute pour les CP, CE1 et 6e les évaluations nationales. Évaluations de 6eme qui selon nous sont d’un niveau très élevé ce qui est source de découragement pour ces jeunes élèves arrivant en collège.

Que les établissements aient ou non testé les élèves, se pose la question de la remédiation. Nous avons été informés dans les collèges que les heures de “devoir fait” non effectuées pendant le confinement étaient reportées sur ce début d’années. Elles doivent être déclarées avant les vacances de toussaint pour être rémunérées. Nous avons qualifié ces très nombreuses heures supplémentaires distribuées mais que nous n’allons pas pouvoir utiliser (par manque d’énergie, étant déjà à plein temps) d’“Arnaque du ministère”.

Nous nous sommes ensuite intéressés à d’autres formes de remédiation que l’individualisation. Comment travailler les bases en profondeur, comment essayer de “FAIRE” plutôt que “COURIR” pour boucler le programme. Comment travailler “autrement” avec des activités qui nécessitent de réfléchir davantage et de faire du lien entre les connaissances, de mieux comprendre des bases peut-être déjà rencontrées, faire travailler les élèves de manière collaborative, … (http://www.cnesco.fr/fr/differenciation-pedagogique/ )

L’académie de Créteil avec le dispositif PACEM propose une formation de “pairs-experts” qui diffusent ensuite leur formation dans leurs établissements. La première année le thème était la numération et la deuxième année autour des grandeurs et mesure. Il existe pour le collège le dispositif PACAL qui a pour thème l’enseignement de l’algèbre et du calcul littéral.

Quelques outils pour aider aux temps individualisés :

  • ADAPTIV’MATH (https://www.adaptivmath.fr/participate) pour le cycle 2, un projet auquel l’APMEP est associé. Un assistant au professeur avec un exerciseur et l’IA adapte les exercices en individualisant les parcours sur certaines notions.
  • Le site MathouMatheux qui est hébergé sur Sésamath, mais il utilise Flash et va être inutilisable à la fin de l’année. Qui pourrait aider à le reprendre, cela pourrait-il faire un projet d’étude d’une école d’ingénieur ou d’un autre type d’école ?

Quel chantier pour notre commission cette année ?

Nous avons commencé une réflexion sur les fractions (voir le CR de janvier 2020). Nous proposons de continuer sur ce sujet.

Pour faire avancer le projet, comme on n’a que deux réunions cette année, il faudrait travailler à partir d’un document partagé dans le cloud. Nous pourrions commencer par chacun partager une activité qui nous semble essentielle puis travailler collectivement sur celles qui seront présentées.

Nous finissons la journée par une discussion autour des multiples changements de programme. Nous pensons qu’il serait bien d’expliquer les raisons des changements et pourquoi certaines notions sont introduites de préférences après d’autres. Nous pourrions proposer des repères de progressivité qui expliciteraient les choix pris, dans un objectif d’aider les jeunes collègues à élaborer leurs progressions.

Est-ce que le plus important n’est pas ce que l’on veut transmettre aux élèves des mathématiques ? L’importance des choix personnels effectués par les enseignants est une richesse. Du côté des élèves, se confronter à plein de façons différentes, est ce qui est interessant.

Prochaine réunion de la commission le dimanche 10 janvier 2021