Communiqué de presse APMEP 14 février 2018

Suite à la présentation de la réforme du lycée et du baccalauréat

 

Le projet présenté par Jean-Michel Blanquer le 14 février 2018 pour le baccalauréat général ne résout pas le déséquilibre actuel entre les filières en ce qui concerne les enseignements scientifiques, dont les mathématiques.
Le bureau s’est réuni à distance le 14 au soir pour préparer une première réaction, il souhaite se donner quelques jours pour élaborer un texte plus étoffé, mais alerte d’ores et déjà contre l’absence totale d’enseignement de mathématiques pour certains lycéens pendant les deux dernières années du lycée (voire dépêche jointe).
L’APMEP continuera de défendre l’importance d’un enseignement de mathématique constitutif d’une culture commune et citoyenne.

 

 

Communiqué
Suite à la présentation de la réforme du lycée et du baccalauréat général par Jean-Michel Blanquer le 14 février, l’Association des Professeurs de Mathématiques de l’Enseignement Public (A.P.M.E.P.) exprime sa grande inquiétude.
Cette réforme acte le fait que certains lycéens peuvent obtenir le baccalauréat sans enseignement de mathématiques ni en première, ni en terminale. Il y a deux jours, le rapport Villani-Torossian faisait encore grand bruit, il y est explicitement écrit que tous les lycéens, quel que soit leur choix d’étude, doivent bénéficier d’un enseignement de mathématiques (p.32). En effet, une culture scientifique et mathématique commune est nécessaire pour que chaque citoyen puisse exercer pleinement son esprit critique.

 

Le bureau de l’APMEP

 
Vous êtes adhérent, réagissez sur le FORUM