Adhérer ou faire un don

Des mathématiques en troisième

Paul Louis Hennequin

par les membres de la commission inter-IREM Premier cycle et du réseau IREM ;

coordination par Marie-Claire Combes et Madeleine Marot.
Mise en page et maquette : Nicole Toussaint et Jean Fromentin.

Éd. IREM de Montpellier, septembre 2002.

ISBN : 2-909916-45-6.

Format : 15 × 21, 384 p.

L’ouvrage qui rassemble une vingtaine d’articles provenant de huit Irems est divisé en quatre parties, la première deux fois plus longue que les suivantes :
– Calcul au collège : du comptage au nombre.
– Géométrie plane : observer, manipuler, conjecturer, prouver.
– Géométrie dans l’espace : observer, analyser.
– Statistiques-tableurs.

Il comprend aussi des illustrations-problèmes sur les sections planes de solides et des éléments bibliographiques.

Il contient surtout une présentation critique par Marc Legrand, Président de l’ADIREM, dont les recommandations s’appliquent aux quatre tomes ; pour sa part, il regroupe les articles de ce volume en quatre rubriques :
- 1) Réflexion épistémologique : nous y sommes invités à repenser la cohérence de notre enseignement face au risque du morcellement. Une fois que nos élèves auront oublié le détail de ce qu’on leur a appris, auront-ils tendance à traiter les problèmes de la vie courante comme si on ne leur avait rien enseigné ?
- 2) Des situations riches pour provoquer un questionnement : elles peuvent être à la fois les plus fécondes comme catalyseur de sens, si l’on garde soigneusement les paradoxes et contradictions qui en font le sel, mais aussi les plus dangereuses si on les transforme pour que tout marche bien.
- 3) Des propositions de progressions : elles permettent de voir un enchaînement ou une cohérence pour aborder une question, mais il faut bien se garder de les suivre à la lettre car rien ne garantit que, reprise telle quelle, une activité marchera de la même façon.
- 4) Des matériaux pour construire des situations ou exemplifier des résultats : ils donnent des idées très intéressantes de sources d’activités pour l’enseignant qui les aura intériorisés mais gare à la folie du professeur qui veut à tout prix faire fonctionner dans sa classe un truc qui l’a passionné et avancer jusqu’au bout sans perdre de temps.

Ces quatre volumes fournissent donc, en conformité avec l’évolution des programmes, une mine de thèmes et de réflexion pour le professeur de collège qui saura les utiliser à bon escient. Témoins vivants de l’activité des Irems, synthèse d’un important travail s’étendant sur une dizaine d’années dans une dizaine d’académies, ils constituent un ouvrage de référence qui permet d’ouvrir un espace de liberté.

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)