Editorial du Bulletin 496

Un appel aux candidats

Eric BARBAZO

- 14 décembre 2011 -

Lors de l’assemblée générale de l’APMEP qui s’est tenue à Paris en octobre 2010, une demande avait été formulée pour que l’action de l’APMEP soit davantage connue des syndicats ou des partis politiques. En cette année préélectorale, le bureau national a décidé d’envoyer un texte à certains candidats à l’élection présidentielle.

Ce document intitulé « L’Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public (APMEP) interpelle des candidats à l’élection présidentielle de 2012  » (Voir en ligne), leur présente les revendications et les propositions de l’association et les invite à nous présenter leur programme concernant l’enseignement à tous les niveaux de la scolarité et la formation des enseignants. Le préambule est clair :

« Depuis 2007, de nombreuses transformations du système éducatif ont été commencées dans l’Éducation nationale : refonte des programmes et des pratiques pédagogiques au primaire et au collège, réforme du lycée, réforme de la formation continue des enseignants, réforme de la formation initiale et masterisation, diminution importante du nombre de professeurs (non remplacement d’un retraité sur deux) et emploi massif de contractuels…
De nombreuses critiques de la part de la communauté enseignante ont été formulées, et n’ont pas été prises en compte institutionnellement. Les choix du gouvernement ont des conséquences néfastes : difficultés d’entrée dans le métier pour de nombreux stagiaires, diminution inquiétante de la formation continue des enseignants, baisse dangereuse du nombre d’inscrits aux concours, erreurs dans les sujets et fraudes dans certains examens, etc.
Avec ce texte, l’APMEP interpelle des candidats à l’élection présidentielle et leur propose sa vision d’un enseignement des mathématiques, mais aussi de la formation en général, au sein d’un service public et laïc d’éducation nationale.
Nous demandons aux candidats qui recevront ce texte, de se positionner sur les propositions que nous formulons. Nous attendons de leur part des réactions précises, claires et argumentées sur ces sujets de première importance. »

Il apparaît que l’éducation et la formation seront au cœur de la campagne présidentielle à venir. Nous souhaitons donc que les candidats se prononcent précisément sur leurs intentions et nous répondent par écrit. Bien entendu, l’APMEP ne pourra appeler à voter pour tel ou tel candidat car ce n’est pas son rôle. Mais il nous paraît important de faire connaitre les réponses ou non réponses que nous aurons reçues. Nous serons particulièrement attentifs à l’évolution proposée pour l’école primaire et son articulation avec le collège et ce qui semble s’appeler de plus en plus précisément « l’école du socle commun ». Nous serons également très demandeurs de positionnements sur le devenir du collège et du métier de professeur, dont la tâche et les charges changent de jour en jour dans ce segment éducatif. Nous veillerons aux intentions concernant le lycée et les volontés de modifier profondément cette réforme injuste qui le touche depuis 2009. L’enseignement supérieur, tant à l’université que dans les classes préparatoires seront eux aussi très attendus dans les propositions qui devront être précises et progressistes. Enfin, la formation des enseignants et l’indispensable stage en responsabilité seront des questions qui devront être dans les programmes des candidats. Nous appelons tous les adhérents de l’APMEP à faire connaitre et transmettre ce texte aux élus locaux pour que l’intention de l’APMEP soit portée le plus loin possible.