Faire des mathématiques dans un environnement qui tend à rejeter toute recherche de vérité scientifique

Marc Legrand : Conférence en parallèle du Lundi après-midi

Olivier Mimeau

- Marc Legrand a été Président de l’assemblée des directeurs d’IREM ces quatre dernières années. Il a dans cette fonction essayé d’impulser un élan pour pousser la communauté mathématique à entrer dans une préoccupation de recherche de l’essentiel vis-à-vis de ce qu’il nous faudrait arriver à enseigner à tous en mathématiques. Le moins qu’on puisse dire c’est que cet élan se heurte à une très forte inertie du système. La présente conférence et les deux ateliers qu’il propose aux journées de l’APMEP s’inscrivent directement dans cette préoccupation de recherche de l’essentiel.

PDF - 65.4 ko
conférence de Marc Legrand

- Depuis que l’homme est homme il ruse avec la recherche de la vérité car cette dernière peut le servir ou le confondre, favoriser une confraternité d’amour ou au contraire lui donner le pouvoir de chosifier l’autre et de le dominer en le manipulant.

Aujourd’hui où (grâce à la science) les technologies du virtuel explosent, il m’apparaît que plus que jamais les sociétés tendent à substituer à la recherche de la vérité, la recherche des apparences. Qu’en est-il alors de l’idéal des lumières où la recherche d’une certaine objectivité scientifique devait permettre aux hommes de mieux se comprendre et de mieux décider ensemble de leur avenir ?

Qu’est-ce que le mathématicien peut encore apporter aujourd’hui au citoyen avec sa rigueur bien particulière, totalement orthogonale à tout ce que ce dernier reçoit dès le plus jeune âge d’un environnement culturel qui tend à lui faire ignorer ce qui dure trop longtemps, ne se voit pas, ne se montre pas, ne se livre pas facilement. Et finalement dans nos classes et nos amphis qui doivent s’insérer dans un environnement où le spectaculaire domine et où ce qui fait autorité relève de l’attrait de l’argent ou de la menace de la sanction, comment se transforme "notre idéal scientifique" ?

Dans ce petit moment passé ensemble j’essayerai de vous livrer "ma" réponse à ces questions en m’appuyant sur quelques exemples de ce que peuvent produire en terme de recherche de vérité nos enseignements scientifiques (terriblement ambitieux quantitativement parlant au détriment de cette recherche de vérité qui me paraît beaucoup plus essentielle) et en indiquant les chemins de traverse que ces constats terrifiants m’ont conduit à prendre.