Adhérer ou faire un don

Filles, mathématiques et orientation

Groupe " Filles et Technologies "

Résumé de l’article

S’il est banal de constater que les orientations des filles en fin de seconde est très différente de celle des garçons (en particulier peu de filles en S, encore moins en STI), on peut étudier quelles en sont les causes : famille, école société... ? Le conditionnement des filles et des garçons commence dès la petite enfance. On peut même aussi s’interroger sur l’attitude souvent inconsciente des enseignants. Cette constatation suscite en général incrédulité et réactions virulentes qui peuvent être effacés si l’enseignant accepte de se faire observer. Plusieurs types d’action sont envisageables, l’essentiel étant de donner confiance aux filles. Les informations et les actions relatives à l’orientation des élèves sont une opportunité pour faire évoluer le choix des filles. Des entretiens avec les parents et des stages dans la formation des enseignants contribueraient aussi à améliorer la situation.

Plan de l’article

  • Introduction
  • L’orientation participe à l’inégalité des chances
  • Famille, école, société, ... les causes sont complexes
  • Plusieurs types d’actions peuvent être mises en œuvre pour faire évoluer la situation
  • Les informations et les actions relatives à l’orientation des élèves sont une opportunité pour faire évoluer les choix des filles
  • Annexes

- Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)