Adhérer ou faire un don

Les albums à compter : des ouvrages littéraires pour des apprentissages croisés avec les mathématiques

Annie Camenisch [1]

Résumé

Après avoir défini les albums à compter, l’auteur analyse les formes linguistiques et les structures littéraires induites, les modèles mathématiques et narratifs, et les apprentissage mathématiques en jeu (représentation du nombre et principe de cardinalité, file numérique, problèmes additifs et transformations, approche du zéro)
Une annexe ( p 24) classe les structures de 21 albums.

Plan de l’article

  • 1. Définition d’un album à compter
    • 1. Des albums…
    • 2. … à compter
  • 2. Les formes linguistiques et les structures littéraires induites
    • 1. Des faits de langue contraints
    • 2. Des structures littéraires restreintes
  • 3. Modèles mathématiques et narratifs des albums à compter
    • 1. Des collections iconographiques indépendantes et une quête
    • 2. Des suites de collections iconographiques liées et des transformations d’états
    • 3. Des doubles suites iconographiques : une transformation implicite
  • 4. Des apprentissages mathématiques (9) liés à la langue ou la littérature
    • 1. Collections, représentation du nombre et principe de cardinalité
    • 2. File numérique
    • 3. Problèmes additifs : des transformations
    • 4. Approche du nombre zéro
  • Bibliographie
  • Références des albums analysés
  • Annexes
    • Annexe 1 : Texier, O. (1998). Une deux trois.
    • Annexe 2 : Ravishankar, A., Rao, S. et Bay, D. (2006). Un, deux, trois… dans l’arbre !
    • Annexe 3 : Tableaux des structures dans les albums à compter

- Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Catherine Ranson)

[1] MCF Langue et littérature française. Université de Strasbourg / ESPE - LiLPa, EA 1339.
annie.camenisch@unistra.espe.