Lettre au Ministre de l’Education Nationale Luc CHATEL 30 janvier 2010

M. Eric BARBAZO
Président de l’Association
des professeurs de mathématiques
de l’enseignement public (APMEP)
26 rue Duméril 75013 Paris
 
à
 
M. Luc CHATEL
Ministre de l’Education nationale
110 rue de Grenelle
75007 Paris

Paris, le 30 janvier 2010

Monsieur le Ministre,

Comme vous avez dû le constater suite aux différentes réactions depuis plusieurs semaines, la réforme du lycée telle qu’elle est actuellement envisagée ne semble faire l’unanimité ni sur les finalités affichées ni sur les modalités de son organisation. Nous vous avons déjà fait parvenir notre analyse. Nous vous faisons part à nouveau de notre inquiétude, sur certains aspects qui semblent se dessiner plus nettement.

    Nous souhaitons vous alerter sur le risque très important d’un déséquilibre entre les séries, dû au fait d’un tronc commun en classe de première représentant 60% des enseignements auquel s’adosse un horaire à peu près uniforme des disciplines scientifiques, notamment des mathématiques. Cette situation va générer un flux encore plus important d’élèves en série S et déséquilibrer encore davantage les autres voies.
    Ces arguments vous ont également été présentés par les associations de spécialistes représentant l’ensemble des disciplines enseignées en lycée, réunies lors du dernier Forum des associations de spécialistes et de sociétés savantes.
    Ce risque d’engorger la série S est très important pour l’avenir de la fo rmation des jeunes français et également pour le devenir d’une formation scientifique dont le développement est une priorité européenne. Afin d’endiguer le flux vers une série S qui n’est, dans cette réforme, que très peu scientifique, nous vous demandons instamment de rétablir l’horaire de mathématiques en première S à 5h. Cela permettra aux élèves de définir leur orientation d’une manière plus positive et moins guidée par l’offre multiple des débouchés qu’offre la série S et réduira donc l’orientation socialement déterminée de cette série qui privilégie les catégories des élèves les plus favorisés.

    Par ailleurs, les modalités d’organisation de la rentrée 2010 sont très vagues sur plusieurs points de la réforme.
    L’enseignement exploratoire intitulé Méthodes et pratiques scientifiques, n’a fait l’objet que tardivement d’une information sur le contenu. Sa mise en œuvre risque d’être compromise par une méconnaissance des chefs d’établissement de cette option. Nous demandons qu’une information particulière et ciblée puisse être diffusée, sous couvert de l’Inspection générale, aux établissements scolaires.
    Quant aux heures d’accompagnement personnalisé et de dédoublements globalisées, nous vous demandons à nouveau qu’un cadrage national soit institué, afin d’éviter une concurrence entre disciplines. En classe de première, ces heures doivent, comme en terminale, être réparties sur les disciplines majeures de la série puisqu’elles ont été prises sur les horaires disciplinaires correspondants.
    Enfin, nous réaffirmons notre désaccord sur la disparition de l’enseignement optionnel de mathématiques en première ES et demandons que cet enseignement soit rétabli afin de contribuer, là encore, au rééquilibrage des séries. Pour la série littéraire, un enseignement de mathématiques pour tous les élèves doit également être inclus dans le temps de l’enseignement scientifique.

    Une réforme de fond du lycée est nécessaire. L’APMEP a largement contribué, depuis de nombreux mois, à proposer des solutions qui ne se limitent pas à son seul champ disciplinaire, comme le prouve notre initiative du texte issu du Forum des associations et des sociétés savantes, en partenariat avec la Société mathématique de France. Notre volonté ne s’inscrit donc pas dans un corporatisme inutile.

    Nous vous demandons, Monsieur le Ministre, de prendre en compte nos arguments dont le but principal est de contribuer à l’amélioration de l’éducation des générations à venir. Si l’erreur est un concept positif et constructif de la démarche scientifique, elle devient inacceptable lorsqu’elle est prévisible.

Eric Barbazo
Président de l’APMEP

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP