Adhérer ou faire un don

Présentation du dossier

Mathématiques et langues étrangères

La circulaire no 2010-008 du 29-01-2010 encourage fortement l’enseignement de toute discipline en langue étrangère, non seulement dans le cadre des sections européennes, mais également dans le cadre des cours hors sections européennes (supports de cours en langue étrangère, ateliers ponctuels ou hebdomadaires, TP ou séquences particulières, TPE).

Par ailleurs, pour avoir enseigné en section européenne de 1999 à 2010, je sais tout ce que ce type d’enseignement m’a apporté. Tout d’abord une large ouverture sur d’autres cultures, sur d’autres façons d’enseigner les mathématiques, et des liens avec des pays de cultures différentes  : nous avons organisé annuellement des échanges extrêmement fructueux avec la Finlande et le Royaume Uni.

J’y ai puisé une nouvelle vision de mon enseignement des mathématiques, beaucoup plus culturelle ; car de nombreux élèves me l’ont dit : pour eux les mathématiques ne faisaient pas partie de la culture. Détachée des contraintes du programme, j’ai pu donner libre cours à mes choix.

Nous avons vécu des moments presque jubilatoires, lorsque mes élèves ont découvert quelques beautés des mathématiques auxquelles ils n’auraient pas eu accès sans la section européenne, et c’est d’autant plus vrai pour les élèves des sections non scientifiques.

Je suis très heureuse de ce que j’ai pu faire découvrir à certains élèves, et le fait que certains d’entre eux aient maintenu le contact avec leur professeur de DNL est pour moi une très grande satisfaction.

Par ailleurs, j’ai eu l’expérience de l’enseignement des mathématiques en anglais lors de deux remplacements de cinq mois à Abu Dhabi, et j’ai alors pu apprécier l’importance de l’exportation de notre savoir-faire en matière d’enseignement.

C’est pourquoi il nous a semblé intéressant de proposer quelques pistes sur l’enseignement des mathématiques en langue étrangère, et de montrer la façon dont peuvent être évalués les élèves de section européenne lors de l’épreuve spécifique au baccalauréat.

Dans le premier article, Claire Staub propose des exercices bonus en anglais et en allemand pour ses élèves de cinquième, intégrés à ses DM. Elle montre également des productions d’élèves, en soulignant les différences de rédaction entre les élèves ayant choisi l’allemand et les élèves ayant choisi l’anglais.

Le deuxième article a été rédigé par le groupe « maths en anglais » de l’IREM de Clermont-Ferrand ; il propose des activités ludiques (mais efficaces !) pour aider les élèves à acquérir le vocabulaire nécessaire au début d’une séquence en anglais. Les activités proposées sont adaptables à tout niveau et à toute autre langue. Ces documents (et d’autres) ont été utilisés lors d’un stage du PAF dans l’académie.

Dans le troisième article, je propose une séquence complète sur le thème de la « Sorcière » de Maria Agnesi, utilisable en TS, qui est basé sur un document audio, et reprend dans ce contexte certaines des méthodes proposées dans le deuxième article.

Enfin, dans le dernier article, Mickaël Védrine évoque l’évaluation au baccalauréat, et son évolution depuis 2004, dans l’académie de Dijon où il enseigne, en proposant différents sujets qui ont été proposés aux candidats.

Nous espérons que ces quatre articles donneront envie à d’autres collègues de faire partager leur expérience de l’enseignement des mathématiques en langue étrangère, et que ce dossier pourra être suivi d’un deuxième sur le même thème, avec, peut-être, davantage de variété dans les langues utilisées.

(Article mis en ligne par Armelle BOURGAIN)