Adhérer ou faire un don

Rôle et place des mathématiques dans la formation des jeunes d’aujourd’hui

Présentation du dossier

Jean-Paul Bardoulat

Dans leur histoire, leur développement et leur enseignement, les mathématiques, les autres sciences et les technologies sont étroitement mêlées. De ce fait, l’APMEP a le souci permanent du rôle et de la place des mathématiques dans la formation des jeunes, et tout particulièrement dans les formations scientifiques (cf. PLOT n°6). Il est donc naturel que le bulletin de l’APMEP consacre un dossier à la place des mathématiques, mais pourquoi aujourd’hui ?

Depuis quelques années l’image des sciences se détériore. La société n’a plus confiance en elles, les progrès qu’elles apportent sont mis en doute ou inquiètent. Les lycéens et étudiants semblent se désintéresser des études et des professions scientifiques. L’intérêt des mathématiques est mis en cause dans la formation des collégiens et lycéens et les horaires d’enseignement de cette discipline diminuent.

Le récent et médiatique mouvement des chercheurs vient d’attirer l’attention sur les sciences et les professions scientifiques. L’Académie des sciences vient de remettre un rapport au Président de la République sur la crise des vocations scientifiques. La DESCO [1] a demandé à rencontrer le collectif Action-sciences [2] qui s’efforce, depuis octobre 2002, de faire entendre ses propositions pour agir sur les spécificités françaises de cette crise quasiment mondiale. Le moment semble donc opportun d’apporter aux lecteurs du bulletin quelques informations et éléments de réflexion.

Dans le premier volet de ce dossier, Daniel Duverney fait une étude détaillée de l’évolution de la place des mathématiques dans l’enseignement scientifique ; il désigne des causes responsables de la crise actuelle et propose quelques solutions tout à fait compatibles avec les positions de l’APMEP (cf. la plaquette « Visages 2003-2004 » de l’APMEP). Puis Gérard Kuntz explique pourquoi la « précieuse inutilité des mathématiques » lui semble si utile dans la formation. Il apporte des réponses pertinentes à la question « à quoi ça sert de faire des maths ? ».

(Article mis en ligne par Catherine Ranson)

[1] Direction des Enseignements scolaires du ministère de l’Éducation Nationale.

[2] Créé en octobre 2002, le collectif Action-sciences, initié par l’UDP et l’APMEP, est constitué d’une quinzaine d’associations de professeurs et de sociétés savantes (cf : www.sfc.fr/ActionSciences.htm et BGV n° 107, 111 et115).