Adhérer ou faire un don

Un grain de sable dans un cours de maths.

Paul Louis Hennequin

- 7 janvier 2013 -

par Stéphane Favre-Bulle.

Ellipses, collection Maths en bulles, février 2012.

192 p. en 24 x 19.

ISBN:978-2-7298-7141-3, Prix 19€.

Marc Roux a rendu compte dans le n°481 du Bulletin, p. 271 du précédent volume de l’auteur dans la même collection,Grand-mère et son nombre, qui n’avait que 96 pages et s’adressait aux élèves de seconde Nous nous trouvons cette fois-ci dans une classe de quatrième d’un collège « sensible » et en reconstruction de la banlieue bordelaise. Écrit pendant deux années scolaires, il a été proposé aux élèves sous forme de feuilleton qui s’improvisait au fur et à mesure chaque fois qu’il restait un peu de temps en fin de séance. Il permettait ainsi au professeur à la fois de revenir sur le programme des premières années de collège et d’aborder des discussions sur la vie quotidienne et le comportement des élèves dans l’établissement ; sont ainsi abordés les thèmes mathématiques suivants  :
- Les opérations sur les nombres relatifs.
- Les triangles : propriétés de concours, aires, Pythagore et Thalès.
- Les opérations sur les fractions.
- Les solides : prismes, cylindres, cônes, sphères, surfaces et volumes.
- Les puissances et leur calcul, celles de dix.
- Le calcul littéral.

Les dessins, d’un trait très sûr et parfois incisif, sont aquarellés de douces couleurs : vert pour le collège, bleu pour le bon génie, la mer et la planche de surf des vacances du professeur, mais aussi pour la haute montagne à gravir selon les conseils de l’IPR, bistre pour les pages de mathématiques

La mise en pages alterne séquences actives, voire violentes et réflexions silencieuses. une large place est faite à la ville de Bordeaux : ses quartiers neufs, ses tours, son Grand Théâtre visité de fonds en combles, ses ponts, ses immenses plages toutes proches.

Un regret toutefois : alors que l’ouvrage précédent citait au moins sept mathématiciens, celui-ci nomme seulement Thalès et Pythagore.

Certains pourront trouver les caricatures aussi bien du professeur que des élèves trop poussées ou au contraire trop édulcorées par rapport à la réalité actuelle de notre métier, de ses enjeux, de ses difficultés et du discrédit dont-il est l’objet.

Je pense au contraire que l’ensemble est très équilibré, optimiste quand c’est nécessaire face au découragement et que sa lecture accrochera par son style et son graphisme les élèves qu’il aidera à reprendre pied et à retrouver du goût pour les mathématiques, mais aussi les enseignants et les éducateurs à qui sa lecture apportera un bon moment de détente.

(Article mis en ligne par Christiane Zehren)