Adhérer ou faire un don

La main, l’outil et le cerveau

Gérard Kuntz

Résumé

L’article analyse le site, la philosophie et les démarches pédagogiques de La Main à la Pâte.
Les professeurs des écoles trouvent sur le site de la "main à la pâte" ( http://www.inrp.fr/lamap/ ) tout ce dont ils ont besoin pour créer des activités scientifiques et technologiques destinées à leurs élèves. L’espace INFORMATION présente l’association, ses principes et ses activités. Dans l’espace RESSOURCES, d’innombrables idées pour la classe les attendent, avec une excellente documentation scientifique et pédagogique. (Tous les documents du site ont un format et une présentation identiques.) S’ils rencontrent une difficulté ou s’ils cherchent une précision, l’espace ECHANGES leur propose un lieu virtuel où poser des questions. Une base de données de "questions-réponses"s’enrichit ainsi au fil du temps, au bénéfice des utilisateurs. Un réseau d’entraide se met en place par départements (l’idée est de sortir du virtuel) et permet des rencontres avec des collègues et des experts déjà engagés dans l’entreprise. Enfin, des UTILITAIRES, dont un excellent moteur de recherche et des aides efficaces pour se mouvoir dans le site sont à la disposition du visiteur.
Le site n’est pas destiné aux enfants eux-mêmes. On n’y trouve pas d’activités qu’ils pourraient pratiquer directement. La médiation de l’enseignant est indispensable. C’est à lui d’utiliser et d’adapter les documents à sa propre classe. Cela demande un travail personnel non négligeable : le site a soigneusement évité les activités "clés en main" !
A la requête " mathématique ", le moteur de recherche renvoie 106 documents principaux (sur 143 au total), dont certains ont un volume et un contenu considérables (des "insights", traduits de l’américain et plusieurs mémoires d’IUFM par exemple).
D’intéressantes (et difficiles) mathématiques se retrouvent dans de nombreux documents : la pascaline (machine à calculer de Pascal), l’équilibre d’une grue, la prévision météorologique en sont grands consommateurs. Malheureusement, ces mathématiques sont, dans certains cas, hors de portée des enfants et ne peuvent qu’être évoquées...
On peut comprendre l’insistance sur l’observation, l’expérimentation, la libre parole pour ouvrir le monde de la science et de la technique aux enfants. Un dogmatisme précoce tue l’intérêt. En cela, la " main à la pâte " correspond à un vrai besoin et fait oeuvre utile dans l’école élémentaire.
Mais faire croire que ces principes sont, tels quels, généralisables au Collège, au Lycée et à l’Université, c’est se moquer du monde. Il arrive un moment (il arrive très vite) où la physique ne peut se passer des mathématiques et d’une construction abstraite. C’est de leur heureux mariage que naissent les progrès scientifiques. Le site en donne d’ailleurs de nombreux exemples. Comment adapter ce site à des démarches scientifiques interdisciplinaires au Collège et au lycée ?

Plan de l’article

  • Un site destiné aux professeurs des écoles
  • Les dix principes de « la main à la pâte »
  • Des mathématiques en nombre et en qualité
  • Des mathématiques mal perçues et un peu marginales
  • Une influence importante mais ambiguë, dans l’école élémentaire
  • Une source d’inspiration pour l’enseignement secondaire ?
  • Un site pour convaincre et diffuser des idées et des exemples

- Télécharger l’article en pdf dans son intégralité

(Article mis en ligne par Catherine Ranson)