Une commission de suivi des nouveaux programmes : une idée de l’APMEP

Suite à un courrier envoyé en septembre 2010 par le bureau dans lequel nous demandions la création d’une commission de suivi des programmes, l’APMEP a été reçue à la DGESCO le vendredi 7 janvier 2011 par Véronique Fouquat, assistée de Pierre Seban et Hervé Lesnard. Madame Brigitte Bajou, Doyenne de l’Inspection générale de Mathématiques, était présente également à la réunion.

Par ailleurs, Jean-Pierre Raoult, président du Comité scientifique des IREM, nous avait demandé d’associer les IREM à cette démarche. Il a également participé à cette première réunion et apporté des idées très intéressantes et constructives.

Le texte ci-dessous, envoyé à Véronique Fouquat le 9 janvier 2011, présente les propositions portées par l’APMEP à cette rencontre, pour la création et l’organisation d’une commission de suivi des programmes. Les demandes formulées ont été au préalable approuvées par notre comité de novembre.

L’APMEP se félicite de rencontrer la DGESCO au sujet de sa demande de création d’une commission de suivi des programmes. Cette demande est formulée depuis quelques années et nous espérons qu’elle va pouvoir aboutir concrètement et dans des délais assez rapides (un fonctionnement durant l’année scolaire 2011-2012 serait un bon délai).

Les buts d’une telle commission

Evaluer et analyser les programmes de tous les niveaux, dans leur mise en application pendant deux ou trois années.

Formuler un avis sur les points positifs et négatifs des ambitions, de la cohérence et des contenus des programmes.
Communiquer les résultats sous la forme d’un rapport public.

Une commission efficace.

La commission doit être composée d’un nombre raisonnable de personnes (de 6 à 10).

Elle doit réunir les acteurs principaux de l’enseignement : Inspection générale (et corps d’Inspections régionales), enseignants de terrain de la maternelle à l’université (APMEP, IREM).

Elle doit s’appuyer sur les réseaux existants : corps d’inspection, régionales de l’APMEP, réseau des IREM.

Elle doit permettre à ses membres de fonctionner convenablement, en les déchargeant d’une partie de leur service.

Elle doit être pérenne et clairement identifiée dans l’organigramme institutionnel pour fonctionner sereinement entre les changements de programmes.

Le travail de la commission

Choix d’indicateurs d’analyse des programmes.

Collecte d’informations et d’analyses localement en utilisant les réseaux mentionnés plus haut.

Rédaction d’un rapport. Le rapport doit consister en une analyse des points positifs et négatifs des contenus et de la faisabilité des programmes en termes d’utilisation des TICE, du temps disponible et des méthodes préconisées. Il peut préciser les améliorations nécessaires et doit être diffusé.

Cette réunion préparatoire doit faire l’objet d’un rapport de Madame Fouquat auprès du Directeur général. Nous espérons que ce projet pourra prendre forme dans des conditions sérieuses de travail et tiendra compte de nos demandes.

Pour le bureau, Eric Barbazo, Michel Frechet.

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP