La détermination des symétries au sens large et des automorphismes (espace)

Danielle Popeler, Michel Demal : atelier L16

Olivier Mimeau

PDF - 59.7 ko
atelier L16

Le concept de symétries au sens large recouvre la notion simple de « transformations qui superposent un objet à lui-même tout en conservant sa structure ». Ce concept est devenu, dans toutes les sciences, un « outil « fondamental pour découvrir et/ou justifier nombres de propriétés. La citation ci-dessous illustre cette importance tant en sciences qu’en mathématiques. « La symétrie est un aspect fascinant de la nature, mais c’est aussi un concept scientifique fondamental qui a envahi les mathématiques, la physique, la chimie et jusqu’à la biologie. Peut-être Paul VALERY y songeait-il quand il écrivait : « Il n’y a pas de choses simples, mais il y a une manière simple de voir les choses ». » - Jean SIVARDIERE (voir notre site : www.uvgt.net ) L’exposé montre, au départ de la connaissance du nombre de faces, de sommets, d’arêtes et de l’orbite d’un point, comment se déterminent les symétries des solides et leur nombre. Rappelons que cette recherche des symétries de solides est souhaitée dans le « rapport KAHANE ».