Précision de l’Inspection Générale et de la DGESCO sur le programme de seconde

Samedi 16 mai après-midi, au cours du séminaire annuel de l’APMEP, Véronique Fouquat, chef du bureau des programmes à la DGESCO et Jacques Moisan, doyen de l’inspection générale de mathématiques, se sont exprimés devant les cadres de l’association sur le nouveau programme de seconde. Nous les remercions de nous avoir consacré une part de leur week-end.
Voici l’essentiel de leur intervention :

J.Moisan s’explique d’abord sur la question du calendrier
Nous savons depuis 2005 qu’il y aura de nouveaux programmes de seconde à la rentrée 2009. Nous y avons donc réfléchi de longue date, et cette réflexion s’est appuyée en particulier sur le travail des universités d’été de ces dernières années. Finalement, se sont superposé la préparation d’une réforme du lycée et la nécessité de mettre le programme de seconde en conformité avec ceux du collège. A l’automne, un groupe d’experts de 6 membres a été réuni sous ma direction, et nous avons eu 5 semaines pour rédiger un nouveau programme. Le 15 décembre, jour où nous avons remis notre projet, il a été décidé de reporter d’un an la réforme, puis il a fallu attendre mars avant que ce projet ne soit rendu public et soumis à consultation. Je pensais comme tout le monde que le nouveau programme lié à la réforme serait pour 2010. J’ai été surpris à la rentrée 2008 qu’il soit demandé pour 2009. Mais depuis, la situation a changé. On ne connait plus la structure qui sera appliquée en 2010. On n’aura pas le temps de remettre les choses en chantier, car il faudra en particulier que les éditeurs aient le temps de produire de nouveaux manuels ; donc les modifications apportées seront mineures et nous sommes obligés de modifier tout de suite le programme. La situation est inconfortable. Les remontées demandent de modifier le moins possible le programme actuel, mais nous n’aurons plus d’occasion ensuite de modifier les choses avant plusieurs années.

V.Fouquat, donne quelques grandes lignes du nouveau projet
Nous allons tenir compte des remontées académiques et des avis des partenaires concernés en particulier de l’APMEP qui a été reçue 2 fois.
Voici quelques grandes orientations : la suppression de la géométrie vectorielle et de la géométrie non repérée a soulevé une grande émotion. Nous en prenons acte et il y aura donc l’introduction des vecteurs, mais avec une vision plus numérique. Nous avons aussi de nombreuses demandes de maintien de la géométrie dans l’espace et nous allons la réintégrer dans le programme. Notre objectif est à la fois de prendre en compte les changements intervenus en troisième, et de permettre aux élèves de poursuivre leur cursus dans les classes de 1ere STI et S sans trop perturber ces deux séries. Il y aura des orientations un peu nouvelles : l’algorithmique, elle est perçue comme une nouveauté intéressante, et un chapitre statistique et probabilité fera son entrée. La nouvelle écriture du chapitre sur les fonctions est en général approuvée. Il n’est pas sûr que les thèmes soient maintenus. Nous ne voulons pas surcharger le programme.
Nous mettrons la nouvelle version du projet en ligne le plus vite possible, et avant la réunion du CSE. Il ne deviendra définitif qu’après avis du CSE. Il sera le résultat d’une synthèse nationale des remontées de la consultation. Les ajustements des programmes de première et de terminale seront présentés en même temps au CSE et seront également rapidement mis en ligne sur le site EDUSCOL. Bien sûr, tant que la réforme n’est pas mise en place, le cadre horaire reste inchangé sur tout le lycée. Les éditeurs fourniront des fascicules ou mettront sur leurs sites des documents adaptés au nouveau programme, et l’inspection générale mettra en ligne des documents ressources.

J Moisan apporte quelques compléments
L’introduction de l’algorithmique en seconde a pour but de donner une culture algorithmique à tous les élèves. Ils ont 3 ans pour acquérir les bases de l’algorithmique. Tous les programmes incluront un paragraphe sur l’algorithmique et la logique rédigé dans les mêmes termes, ce seront seulement les applications qui changeront selon les classes et les niveaux : il n’y aura pas d’avancée significative des connaissances ni de chapitre spécifique consacré à l’algorithmique en première et terminale. Des indications seront données à ce sujet dans les programmes et des documents ressources seront mis en ligne vers le 15 juin. L’algorithmique sera évaluée au baccalauréat dés l’année 2012.
J’entends bien ce qu’on me dit sur la surcharge des programmes de la section S, et nous envisageons quelques allègements. En seconde, nous avons noté que, dans les nombreuses remontées déjà reçues, personne ne réclame le maintien de l’arithmétique, ni celui des triangles semblables.

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP