Journées nationales ST2S (21 et 22 novembre 2006)

La réforme des sections technologiques se poursuit. Après les sections STG, ce sont les nouvelles sections ST2S, ex SMS, qui verront le jour à la rentrée 2007. Gérard Bonneval a participé aux journées inter académiques et c’est un résumé de son compte rendu que nous publions ici.

I. Présentation générale

La nouvelle série ST2S est conçue comme une voie d’accès à l’enseignement supérieur. On a accru le rôle de l’interdisciplinarité, et on a fait le choix d’un enseignement ambitieux, en privilégiant le sens, et en donnant de l’importance aux capacités telles que : analyser, argumenter, concevoir.

Un nouveau livret scolaire verra le jour au cours du 1er trimestre 2007. Un nouveau règlement de l’examen paraîtra au cours du premier semestre 2007 et sera applicable à la session 2009.Des actions de formation auront lieu dans toutes les académies, et un document d’accompagnement est en préparation.

II. Ateliers

Un des ateliers a été consacré aux mathématiques, et à ses liens avec les autres disciplines.

On note la volonté de mettre en valeur l’utilisation des TICE ainsi que des calculatrices, la nécessité de travailler plus en profondeur sur l’information chiffrée ainsi que sur les lectures graphiques, la volonté de lier statistiques et probabilités, une révision des contenus en analyse privilégiant le passage des suites géométriques aux exponentielles puis aux logarithmes, enfin, la suppression des limites et des équations différentielles (l’ancien programme de SMS était encore écrit comme un sous-programme du programme de la section S.)

Les objectifs prioritairement visés seront : l’entraînement à une lecture active de l’information, une formation des élèves à l’activité scientifique, le développement des capacités de communication, la cohérence avec les autres disciplines, l’utilisation des calculatrices graphiques et des outils informatiques

Le programme comprend trois grands chapitres :
 Information chiffrée et suites numériques (taux d’évolution, suites arithmétiques et géométriques)
 Statistique et probabilités (ajustement affine, suites chronologiques, conditionnement)
 Fonctions numériques et applications.

On a détaillé les liens avec les autres disciplines à travers de nombreux exemples :
 En physique : optique géométrique (construction géométrique, trigonométrie, mesures algébrique, utilisation des vecteurs en mécanique), électricité (notion de période et de fréquence, proportionnalité), chimie (proportionnalité, pourcentages, calculs sur les puissances de 10, travail sur des courbes (dosages), utilisation des tangentes, fonction logarithme)
 En biologie : variation d’une fonction, vitesse de croissance.
 En STSS : traitement des données numériques ; indicateurs statistiques, pourcentages, calculs de tendance , représentation graphique d’une fonction, utilisation d’un tableur ou grapheur, travail sur des tableaux, entraînement aux tests logico-mathématiques et aux exercices d’aptitude numérique.
Il serait bon que chaque enseignant s’astreigne à lire les programmes des autres disciplines, de façon à uniformiser le vocabulaire, à pouvoir coordonner les progressions, et à ce que le prof de math soit en mesure de nourrir son cours d’exemples issus des autres disciplines.

III. Activités interdisciplinaires

Communes à l’ensemble des séries technologiques rénovées, ces activités permettront aux élèves de la série ST2S d’étudier des faits de société posant des questions sanitaires et sociales. On adoptera à la fois des approches scientifiques, juridiques, économiques, historiques, politiques, géographiques, culturelles. Elles doivent permettre aux élèves de porter un regard croisé sur des questions sanitaires ou sociales, d’approcher concrètement les réalités du terrain, de développer en situation d’apprentissage actif un travail en autonomie et en équipe, de présenter un travail structuré avec un regard critique sur les démarche suivies.

Pour l’équipe pédagogique, elles permettent de développer un travail d’échanges entre les enseignants et les autres acteurs de l’équipe éducative, de confronter des contenus avec la réalité du terrain (un temps avec le milieu professionnel), de s’intégrer dans une démarche de projet, de faire connaître et de promouvoir la section dans le lycée et à l’extérieur.

En Première, on partira d’un thème en lien avec le programme de Sciences et Techniques Sanitaires et Sociales et les programmes des trois disciplines (Mathématiques, Biologie, Physique Chimie) en y associant les autres disciplines des sciences humaines.
L’objectif de cet échange pluridisciplinaire est de comprendre un fait de société, à partir de recherche documentaire et d’investigation sur le terrain : enquête, observations, entretien avec les professionnels, puis d’exploiter et de synthétiser les informations obtenues.

En terminale, on partira d’un sujet en lien avec le programme de STSS et le programme de biologie et de physiopathologie humaine en y associant au moins une autre discipline scientifique (Mathématiques ou Physique). On réalisera une étude scientifique et technologique qui permette d’appréhender la complexité des faits d’actualité sanitaire et sociale. Il s’agira de formuler un questionnement, de rechercher des éléments de réponse et de les analyser, à partir de recherche documentaire et d’investigation sur le terrain

Les programmes ont été rédigés pour être traités en 29 semaines (au lieu de 32) et il est prévu trois semaines non consécutives pour des activités interdisciplinaires. (Par contre, dans le programme actuel de la série SMS, les finalités du stage étaient disciplinaires). En Première, il est prévu que les activités interdisciplinaires durent : 19hx3, et en Terminale : 21hX3

Travail des élèves :
En Première, il s’agira plutôt d’un travail de groupe autour de la thématique de l’équipe (les effectifs de chaque groupe seraient limités à trois élèves), la production de l’élève étant évaluée sous la forme d’une note inscrite dans le livret scolaire.
En Terminale, il y aura une soutenance écrite et orale évaluée.
Mais il est prématuré de figer pour l’instant la production et la prestation attendues. La réflexion se poursuivra dans les académies et des conclusions seront tirées au cours du premier trimestre 2007.

Quelques exemples de thèmes possibles :
 L’alcool dans la société : (par exemple : en première : l’alcoolisme, et en terminale : pourquoi les dispositifs de prévention ne permettent pas le recul de cette pathologie ?
 Précarité, pauvreté (en Première, conséquences sur le logement ? en Terminale, les personnes sans domicile fixe forment-elles un groupe social ?)
Plusieurs thèmes ont été étudiés en groupe : Violences conjugales pour une classe de Première, Cancer (en Première), Pollutions et pathologies associées (en Terminale), précarité et logement (en Terminale).

IV. Bilan général

Les poursuites d’études possibles ont été listées : IFSI, (Institution de Formation en Soins Infirmiers), Travail social (Assistant de Service Social, Educateur spécialisé), divers BTS (Diététique, Esthétique Cosmétique, Imagerie Médicale, Hygiène Propreté, Economie Social et Familial), les DUT Carrières Sociales.

De nouvelles poursuites d’étude sont ouvertes :
 Un nouveau BTS « Social, Santé, Protection Sociale » (la dénomination n’est pas encore fixée est en cours de création, suite à une demande très forte du milieu professionnel.
 Le BTS ESF (Economie Sociale Familiale) va être rénové.

En Mathématiques, la qualité est préférable à la quantité. La suppression de certaines parties du programme (limites, équations différentielles, …) permet de se recentrer sur des activités plus formatrices pour les élèves.

En conclusion, les mots-clefs de cette réforme voudraient être : « Donner du sens » et « Ambition ».

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP