l’APBG s’oppose à toute augmentation de l’horaire de maths en S

Le collectif ActionSciences, dont le BGV publie régulièrement les positions, prépare actuellement des motions destinées aux candidats à la présidence de la République. Pour l’une d’elle, intitulée «  Pour un renouvellement de la voie générale scientifique au lycée », l’Association des Professeurs de Biologie Géologie s’oppose à deux reprises à toute augmentation de l’horaire de mathématiques en S.

D’une part, le collectif estime que « la voie S souffre d’une surcharge horaire par rapport aux autres voies générales, d’un trop grand nombre de matières obligatoires (8, contre 7 en ES et 6 en L), et d’une insuffisance de l’horaire en mathématiques, nettement réduit depuis 1994 à tous les niveaux, qui ne permet pas d’assimiler les programmes, pourtant eux-mêmes également réduits. ». L’APBG refuse la partie en gras de cette phrase.

Plus loin, le collectif propose, entre autre, « une diminution de l’horaire total de terminale S, avec maintien des horaires de physique-chimie et SVT et augmentation de l’horaire de mathématiques, sans accroissement des programmes. », l’APBG demande qu’elle soit remplacée par « une diminution de l’horaire total de terminale S, avec maintien des horaires de physique-chimie, SVT et mathématiques. »

Alors que plus de la moitié des bacheliers S ont besoin d’une solide formation en mathématiques, au nom de quoi l’APBG s’oppose-t-elle à ce que, ceux qui en ont besoin pour leurs études supérieures ou qui ont du goût pour cette discipline, en fassent davantage ?

Le bureau de l’APMEP

Complément au texte paru dans le BGV

Le texte, intitulé « l’APBG s’oppose à toute augmentation de l’horaire de maths en S » et publié dans le BGV 132, fait état de discussions au sein du collectif Action sciences au début du mois de février. Notre association et l’APBG s’opposaient alors fortement sur les revendications horaires en mathématiques. Il semblait que la situation soit bloquée. Mais depuis les discussions ont été reprises, en particulier lors de la réunion du collectif, le 23 mars. Ce blocage provenait d’un malentendu : l’APBG reconnaît que les programmes de SVT nécessitent un bon niveau de mathématiques, mais pense que toutes les disciplines scientifiques sont à l’étroit dans leurs horaires. Action sciences a été reçu par l’inspection générale. L’APBG s’est alors clairement associée à la demande d’augmentation des horaires de math. La motion écrite par le collectif et envoyée à la presse ainsi qu’aux candidats aux présidentielles a été adoptée à l’unanimité. Elle figurera dans le BGV n°133

L’APMEP

Brochures & Revues
Ressources

Actualités et Informations

Actualités et Informations avec nos partenaires

Base de ressources bibliographiques

Publimath, base de ressources bibliographiques

 

Les Régionales de l’APMEP

les Régionales de l'APMEP